25 March 2017


formation avancée au référencement

Black Hat, White Hat, la lutte finale ?

Je viens de lire un message dans un des hubs de Viadéo (intitulé “Du référencement éthique”), de la part d’un des acteurs du webmarketing français, et j’avoue être très, mais alors très déçu…

Je pense que ce monsieur confond quelques points et surtout généralise énormément !

Black Hat - White Hat - La lutte finale ?

Quelques référenceurs obscures, nommés Black Hat, sont prêts à utiliser des techniques proscrites par les moteurs de recherche (comme par exemple l’inscription automatique à des milliers d’annuaires ou encore le spam démesuré..) dans le but de vous faire remonter dans les moteurs de recherche.[...] vous serez placés dans des “sandbox” puis “blacklisté”!

Première rigolade ! L’inéluctable blacklistage pour utilisation de techniques black hat :D C’est ce qu’on appelle une légende urbaine !
Et le spam démesuré… Le spam mesuré serait donc une technique white hat ?
En réalité, les probabilités de se faire shooter sont nettement moins importantes.

Bien heureusement un nouveau courant plus éthique apparaît, celui des White Hat du référencement. Ces derniers prennent en compte la déontologie de Google. Ils sont capables d’offrir des résultats de qualité sur le long terme et assurer la pérennité de votre site.

Seconde rigolade !
Les White Hat ne sont pas en guerre contre les Black Hat. Ce n’est pas une armée qui s’est érigée pour protéger les sites des gentils clients…
Leurs techniques ne sont pas forcément plus cleans que celles des Black Hat (spam report, paid link report etc…)

La limite en White Hat et Black Hat n’est pas si claire que ça, je pense que l’avis de certains référenceurs expérimentés et reconnus sur le marché confirmeront mes dires.

Black hat ne veut pas dire “sans éthique”. Il ne faut pas mettre tous les black hat dans le même panier, je vous invite à lire l’article de Laurent Bourrelly à ce sujet.

D’autre part, Black Hat ne veut pas dire systématiquement “SandBox” ou “Blacklist”, c’est faux. Je ne sais pas d’où vous tenez ces informations, mais dans mon cercle privé, les black hats n’ont pas eu de sites blacklistés, à part certains de leurs sites de test.

Ensuite, les offres de souscriptions automatiques à 10 ou 15 000 annuaires ne sont pas l’œuvre de black hat, mais plutôt des webmasters peu scrupuleux car en réalité, les inscriptions sont bien faites, mais les annuaires ne sont pas indexés ou font partie de réseau dénigrés des moteurs.

Si les white hat sont “capables d’offrir des résultats de qualité sur le long terme et assurer la pérennité de votre site“, ce n’est pas systématique, et nombre de black hat expérimentés le sont également, et souvent davantage.

Petit rappel: un SEO black hat doit tout d’abord maîtriser le référencement white hat. Il exploite ensuite les failles des algorithmes des moteurs de recherche sans éveiller les soupçons, en rendant les actions “naturelles” et permet de positionner durablement les sites internet dans les premières places des pages de résultats.

Enfin, Google ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans les Black Hat ;) Mon avis est que Black Hat et éthiques ne sont pas à dissocier, et qu’un Black Hat DOIT avoir de l’éthique s’il conçoit son activité comme un métier, une expertise.

Ce post sur le hub de Viadeo ressemblait basiquement à un communiqué de presse de la société qui vendait un service de link building… Dommage de publier des âneries pareilles en jouant sur les peur des clients, ça me fait penser à certains politiciens…

Tags: , , ,

23 Commentaires pour “Black Hat, White Hat, la lutte finale ?”

  1. MagicYoyo a dit :

    David Degrelle à beaucoup à dire sur l’éthique dans le travail de référenceur. Pour moi, cette vision repose sur une idéalisation de l’éthique et de l’impact de Google sur le web. Cela dit, c’est une discussion intéressante à avoir avec lui.
    Quand à la société qui propose du référencement éthique (que je crois identifier), c’est surement autant une conviction qu’un argument commercial destiné à rassurer les acheteurs de presta.

  2. Aurélien a dit :

    Je suis d’accord avec toi mouton noir, à chacun sa pub. Je pense que la majorité des blacks hats ont de quoi prouver qu’ils sont doués, et même sur le long terme!

  3. BlackMelvyn a dit :

    Merci pour vos commentaires ;)
    La société en question propose une offre de soumission manuelle qui pourrait augmenter le PR de ses clients :D

    Pour retrouver la discussion et identifier l’entreprise, une simple recherche avec les quotes sur une des citations devrait suffire ;)

    @Aurélien: tout à fait, et sans polluer le web en plus ;)

  4. Mercatik a dit :

    Bonne remise en place du contexte. Nous dirons alors que tu l’as hatté à coup de chapeau :)

    http://www.google.fr/search?hl=fr&q=Bien+heureusement+un+nouveau+courant+plus+%C3%A9thique+appara%C3%AEt

  5. Parquet a dit :

    +1 !
    Encore un soit qui n’y connait rien, soit qui veut rassurer des potentiels clients.

    Le problème des hubs viadéos, c’est que c’est la chasse aux clients… et que les posts sont rarement constructifs …

    Par contre, là ou je ne suis pas d’accord, c’est que lorsqu’on fait du black hat, la pérennité est moins certaine qu’en restant du côté de la Force :)

    Suite de mon commentaire précédent :

    en tappant cette requête http://www.google.fr/search?q=%22Quelques+r%C3%A9f%C3%A9renceurs+obscures%2C+nomm%C3%A9s+Black+Hat%2C+sont+pr%C3%AAts+%C3%A0+utiliser+des+techniques+proscrites+par+les+moteurs+de+recherche+(comme+par+exemple+l%E2%80%99inscription+automatique+%C3%A0+des+milliers+d%E2%80%99annuaires+ou+encore+le+spam+d%C3%A9mesur%C3%A9..)+dans+le+but+de+vous+faire&sourceid=navclient-ff&ie=UTF-8&rlz=1B3GGGL_frFR323FR324 je vois que blackmelvyn est passé devant…

    Comme quoi, le grand G ne sait pas forcement qui a publié en premier…

    Ah, prime de fraicheur, quand tu nous tiens ;-)

  6. BlackMelvyn a dit :

    Par contre, là ou je ne suis pas d’accord, c’est que lorsqu’on fait du black hat, la pérennité est moins certaine qu’en restant du côté de la Force

    Nos avis divergent sur ce point alors ;)

    Comme quoi, le grand G ne sait pas forcement qui a publié en premier…

    Meuh non ! GG sait quel contenu est le plus pertinent :lol:

  7. Annours a dit :

    OUUUUH, les méchants référenceurs Black Hat…vilains pas beaux !

    Sincèrement, je pense que ce genre de propos, en plus d’être simplement une publicité vaguement camouflée, s’inscrit dans un courant de bonne pensée vraiment dérangeante. Je suis relativement nouveau dans le référencement (à peine plus d’un an) et je ne me range dans aucune catégorie. Je fais mon boulot comme je le sens, point final.

    Mais ce genre de pub m’énerve, surtout quand derrière ça on se rend compte que la société propose des offres ridicules (soumission manuelle pour augmenter le PR…).

    Enfin bref, c’était simplement un petit coup de gueule gentillet que je voulais pousser (je sais que je suis pas le premier et certainement pas le dernier, mais j’avais envie, c’est tout). Enfin voila, c’est dit.

    Des questions ? Non ? bon, fin de transmission alors…

  8. Aymeric Jacquet a dit :

    Je ne me souviens plus trop ou j’ai vu cette fameuse vidéo ou les “journalistes” demandent aux plus gros référenceurs “white” américains dans une convention ce qu’ils pensent des black hats.

    Quelques beniouiouis dans le tas, mais la réponse qui revenait le plus souvent était : si le référencement et les moteurs avancent, c’est principalement grâce au travail des black hats et on en profite tous dans notre travail de tous les jours.

    Comme quoi, entre gris clair et gris foncé hein. ;)

  9. AxeNet a dit :

    Bien sûr, l’argumentation de cette société peut faire sourire, mais sur le fond, elle n’a certainement pas totalement tord non plus. Franchement, j’ai récupéré des clients passé dans les mains de certains gorets du référencement et les résultats étaient pitoyables.

    En fait, lorsqu’on lit le discours complet de la dîte société, il suffit de retirer les mots “nommés black hat” et tout de suite le discours se tient déjà beaucoup mieux.
    D’autant plus que les techniques citées sont loin d’être du black hat, elles sont mises en oeuvre par des tas de gens peu scrupuleux. Je dirais même qu’au moins, mises en place par de vrais BH seo, elles ont une bonne chance d’être efficaces.
    Il y a sans doute dans le discours, comme tu le dis, une tendance un peu maligne à surfer sur les peurs des gens. Maintenant, dans la réalité, il y a tellement d’arnaqueurs dans le monde du ref que cela ne fait pas de mal non plus d’alerter les candides qui foncent sur la première offre de référencement à 99,90 euros tout compris.

  10. BlackMelvyn a dit :

    Il est vrai qu’elle a le mérite de mettre en garde. Mais j’ai trouvé ça trop radical, et en tant que Black Hatter, j’ai été un peu vexé de voir que des gens qui connaissent le référencement ne fassent pas preuve de plus de discernement.

    Maintenant, c’est vrai qu’il y a les gorets, et les autres… Je suis d’accord ;)

  11. DavidD [1ère Position] a dit :

    C’est un procès d’intention que tu me fais Lionel et je me demande bien ce que tu peux connaitre de ma vision car je ne me souviens pas avoir eu de discussions avec toi sur ce sujet, que je n’ai d’ailleurs pas abordé depuis 2005.

    Du coup je ne comprends pas ce que je viens faire dans ce jugement à l’emporte pièce : « cette vision repose sur une idéalisation de l’éthique et de l’impact de Google sur le web ».

    Si j’aime les débats dans notre métier, je n’apprécie pas d’y être invité comme cela.

    En substance, je pense que l’opposition BH/WH est d’un autre âge, car entre temps nous sommes tous devenus Grey ou Pink pour certaines :)

    Les Blacks veulent devenir White, les White tentés de faire du Black mais dans les 2 cas, personne ne respecte au sens strict les guidelines de GG.

    Franchement avec les BH que j’ai ou eu dans mon équipe et ceux que je connais, ne compte pas sur moi pour les diaboliser, tu te trompe de cible sur ce coup.

    Ce qui m’a amené à promouvoir le référencement éthique, renommé référencement néthique, c’était la nécessité à l’époque de sensibiliser les clients/prospects sur les dérives qui avaient lieu.

    J’ai le sentiment que depuis le blacklistage d’agences SEO, les choses se sont calmés et que lorsqu’une agence propose des techniques BH, elles informent dorénavant ses clients des risques et inconvénients.

  12. BlackMelvyn a dit :

    Bonjour David, et merci de participer à la discussion ;)
    Je suis ravi de voir que l’on s’entend sur ce point… Peu importe la couleur de la technique, le SEO ne peut pas se concevoir sans éthique, ni transparence…

    Je ne suis pas sûr cependant que Lionel ait voulu diaboliser les BH, mais davantage montrer les dérives d’un suivi trop à la lettre des guidelines de Google par certains.

    J’espère que nous pourrons en discuter de vive voix ;)

  13. Davidd [1ère Position] a dit :

    Bonjour BlackMelvyn,

    C’est exactement ça, la transparence sur les techniques utilisées car en tant qu’agence nous n’avons pas à juger nos clients, c’est à eux d’approuver l’utilisation d’une technique ou d’une autre et pour cela notre obligation est de les informer correctement au préalable.

    Je ne pense pas que Lionel ait voulu diaboliser les BH, mais je crois bien que c’est le chemin sur lequel il me voyait.

    Au plaisir IRL
    David

  14. Bert a dit :

    [quote]Dommage de publier des âneries pareilles en jouant sur les peur des clients, ça me fait penser à certains politiciens…[/quote]
    Ou à des vendeurs d’alarmes, ou de coffres-forts ;)

    PS : Moi je vends du black hat éthique, et tac !

  15. keizer sauze a dit :

    Je n’ai pas lu tous les commentaires, mais j’ai adoré ce post!
    En résumé:
    ==L’hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu==

  16. Référencement gratuit a dit :

    En effet, les limites ne sont pas super clair. Moi je veux bien un article qui explique bien le point de vue de BlackMelvyn (avec un tableau comparatif) des techniques black hat et white hat. Parce que des fois, en te lisant, je remarque que je ne suis pas si White que ça :-D

  17. Poivre de Kampot a dit :

    Ca fait carrément rire effectivement.. lol
    L’éthique.. pfff
    juste un mot rajouté pour faire plus vendeur ou pour cacher son incompétence.

  18. societe de referencement a dit :

    Effectivement cela me fait sourire également… dans la mesure où je serais curieux de connaître un référenceur qui suit strictement les guidelines et soit efficace… Quelqu’un? :-)

  19. referencement a dit :

    Très clairement, du BH bien fait peut durer dans le temps après c’est au client de donner son accord ou pas et c’est parfois lui qui demande l’utilisation de telles techniques.

  20. oliveir a dit :

    LA transparence vis a vis du client est surement la meilleur chose que l’on puisse faire car l’objectif du client est que ca marche et c’est encore mieux si c’est sur du long terme.. Faire du Grey est surement le meilleur équilibre mais le mot Black est encore une fois tres empirique et repose trop sur des notions manichéennes je ne connais pas de référenceur qui a les mains blanches… Ne nous voilons pas la face !

  21. vendre maison a dit :

    En effet ils doivent pas être nombreux les référenceurs efficaces vraiment whites!

  22. Yoann H. a dit :

    Excellent article, et tu as tout à fait raison !

  23. Lionel - audit référencement a dit :

    Bonjour,

    J’aime beaucoup cet article que je découvre tardivement. Une belle mise au point ! Personnellement je donnerais “référencement extrême” comme définition au référencement Black Hat.

    C’est comme la pratique du ski :

    1. Est ce que ceux qui pratiquent le ski extrême sont des hors la loi ? Pas forcément !

    2. Est ce que ceux qui pratiquent le ski extrême maîtrisent la pratique du ski ? Je vous laisse deviner !

    3. Est ce que ceux qui pratiquent le ski extrême sont des passionés ? Je vous laisse deviner !

    4. Est ce que ceux qui pratiquent le ski extrême connaissent les risques que ce sport comporte ? Oui tout à fait et repousser les limites du hors-piste ne veut pas forcément dire inconscience mais prise de risque mésurée, calculée et maîtrisée.

    Voilà l’image que j’ai du référenceur black hat

    Par contre, se lancer dans le ski extrême sans maîtriser réellement la pratique du ski est très dangereux. Idem pour le référencement !

    amicalement

Réagissez !